Show simple item record

dc.contributor.authorPoupeau, François-Mathieu
dc.date.accessioned2020-10-01T19:37:18Z
dc.date.available2020-10-01T19:37:18Z
dc.date.issued2018
dc.identifierONIX_20201001_9782807605732_242
dc.identifier.urihttps://library.oapen.org/handle/20.500.12657/42335
dc.languageFrench
dc.relation.ispartofseriesHistoire de l’énergie/History of Energy
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::H Humanities::HB History::HBT History: specific events & topics::HBTK Industrialisation & industrial history
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::J Society & social sciences::JP Politics & government::JPP Public administration
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::T Technology, engineering, agriculture::TH Energy technology & engineering::THR Electrical engineering::THRB Power generation & distribution
dc.subject.otherEconomic history
dc.subject.otherPolitical economy
dc.subject.otherEuropean history
dc.titleL’électricité et les pouvoirs locaux en France (1880–1980)
dc.title.alternativeUne autre histoire du service public
dc.typebook
oapen.abstract.otherlanguageL’électricité, un service public jacobin ? À rebours des idées reçues, cet ouvrage montre le rôle joué par les pouvoirs locaux dans la construction de ce qui est devenu un pilier de l’État-Providence en France, au XXe siècle. Cette influence, peu abordée dans l’historiographie, doit être mise en regard avec les origines du secteur électrique : un système sociotechnique ancré et organisé au niveau communal. Jamais effacée, cette « matrice » a façonné de manière durable la gestion du service public. Elle explique le maintien de plusieurs prérogatives locales au moment de la nationalisation (concessions de distribution, régies municipales et départementales, etc.). Elle éclaire la prise de certaines décisions après la création d’Électricité de France, en matière de redistribution sociale (soutien aux usagers domestiques) ou d’aménagement du territoire (péréquation des prix, électrification rurale). En exhumant l’action des pouvoirs locaux et de leur principale organisation représentative, la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies), cette autre histoire du service public, racontée « par le bas », nuance la vision d’un État hégémonique. Elle permet aussi de mieux appréhender les mutations actuelles du secteur électrique, à l’heure où les questions de décentralisation refont surface dans les débats politiques.
oapen.identifier.doi10.3726/b13060
oapen.relation.isPublishedBye927e604-2954-4bf6-826b-d5ecb47c6555
oapen.series.number10
oapen.pages450
oapen.place.publicationBern


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record